Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

tapissier

Frédéric Murgaz, Meilleur Ouvrier de France

Frédéric Murgaz, Meilleur Ouvrier de France

Installés depuis 12 ans à Bruguières, Sandrine et Frédéric MURGAZ mettent à votre service leur savoir-faire et leur expérience dans les domaines de la tapisserie d’ameublement.


Conception et réalisation de vos décors d’intérieurs.
Réfection de vos sièges anciens ou contemporains.
Service d’installation de vos décors à domicile.

Frédéric Murgaz vient d'obtenir ce titre de Meilleur Ouvrier de France en tant que tapissier-décorateur.


Mais avant de faire partie de cette élite, Frédéric Murgaz a tout d'abord connu un beau parcours. Une école a joué un rôle primordial tant sur le plan professionnel que privé celle d'André-Charles Boulle (1642 à 1730), un ébéniste de Louis XIV qui a donné son nom à l'école des Arts et Métiers à Paris. C'est aussi dans cette école qu'il a rencontré celle qui est devenue son épouse, Sandrine.

Depuis, tous deux ont fait leur chemin dans la profession .

Voir les commentaires

Atelier Le Borgne :Jean-Jacques et Mathieu Le Borgne

Atelier Le Borgne :Jean-Jacques et  Mathieu Le Borgne

Jean-Jacques, diplomé de l'école Gambetta en 1966, travaille au faubourg St-Antoine à Paris avant de décider de s' installer dans un village au Sud de Toulouse avec son fils Mathieu.

L' atelier vous propose tous les services traditionnels de tapisserie :

  • Restauration de fauteuils , chaises et canapés anciens

Nous effectuons la restauration de fauteuils et canapés anciens . Naturellement, nous adaptons les garnitures aux styles, différents selon les époques.


-Des formes tout en rondeur pour un fauteuil Louis XIII ou un fauteuil Régence,
-Une assise carrée et anguleuse pour les Charles X et surtout les Directoire,
-Pour les fauteuils Napoléon III, retour à des formes plus généreuses.
Traditionnellement, les sièges étaient garnis de crin animal. Ce n'est qu'à la moitié du 19èmesiècle que l'on commença à utiliser des ressorts dans la restauration des fauteuils.

  • Cannages traditionnels

Le cannage est effectué manuellement avec de la canne de rotin.(le rotin vient d' Asie, essentiellement d' Indonésie)

La très grande majorité des cannages est un tissage de 6 brins , mais il existe néanmoins d'autres formes de cannage ( cannage plein ).

  • Le Paillage

Selon le style du siège, il peut etre effectué en paille des marais ( paillage rustique ) ou en paille de seigle. La paille de seigle a un ton naturellement doré et peut être vieillie. Elle permet aussi d'obtenir des paillages de couleur.

La finesse du brin dépend du travail de l'artisan. Les paillages anciens étaient souvent très beaux parce que très fins. Il est tout à fait possible de les reproduire.

Voir les commentaires

Philippe Laffont, tapissier decorateur

Philippe Laffont, tapissier decorateur

Héritier du savoir faire familial, ancien élève de l'école de Revel pendant 3 ans puis chez divers artisans, avant de créer en 1984 son atelier.
Philippe Laffont perpétue son savoir faire dans tous les styles.
Il obtient le titre de Maître Artisan en 2007
C'est la certitude d'un travail soigné et d'une réalisation dans les régles de l'Art.

Spécialisé dans la réfection et restauration de fauteuils, siéges, canapés, salons tissus et cuir ainsi que la décoration rideaux, voilages, tentures murales, dessus de lit, literie, meubles, couettes matelassées ...

Philippe Laffont, tapissier decorateur

Voir les commentaires

Franck Poyeton, ludisme et création

Franck Poyeton, ludisme et création

Depuis de nombreuses années installé en Ariège, Franck Poyeton pose un regard depuis longtemps particulier sur le meuble. Artisan d'art, héritier d'un père tapissier- décorateur, il s'est distingué par des meubles qui au-delà de leur utilité amenaient toujours vers le beau.

Lauréat du concours départemental des métiers d'art, il dit aujourd'hui où il en est de son parcours. « Ma vision des choses, de l'objet est la suivante: par un métier appris, par des techniques et par l'imagination, j'invente des objets utiles sculpturaux. Je suis un spécialiste du siège, donc j'en faisais. Mais je m'ennuyais avec eux. Alors, sans me prétendre artiste, je me définis plutôt comme un embellisseur. »

Lorsqu'il y a quelques années, il avait présenté ses canapés « coquillage », « samouraï » et « escalier », il s'était vu flatté que le public reconnaisse les formes.

« Maintenant, je veux faire dans le « dérisoire utile ». J'étais dans l'utile, beau, classe, chic, bien vu. Aujourd'hui, je veux me remettre à créer des meubles (il avait arrêté pendant cinq ans) car le meuble est trop rigide et que ça fait deux mille ans que ça dure. Je veux faire des meubles qui fassent rire, qui apportent de la bonne humeur. Et surtout, poursuivre dans l'art récup, une manière écologique de créer avec ce qui a déjà servi. »

Si avant Franck Poyeton était dans le savoir-faire, il se déclare aujourd'hui dans le « faire savoir »: qu'on se le dise, ses futures créations seront souriantes ou ne seront pas.

Venez en juger à Saint-Lizier les 5,6,7 avril 2013: les œuvres de Franck Poyeton seront exposées pour les JEMA2013

Franck Poyeton, ludisme et création
Franck Poyeton, ludisme et création

Voir les commentaires